FRANCE ART DIFFUSION logo

FRANCE ART DIFFUSION English FRANCE ART DIFFUSION French

 

 

GEN PAUL

 
 
 

 

GEN PAUL

1895 - 1975

 

Le Dernier Grand Expressionniste de Montmartre

 

 


 

 

GEN PAUL

1895 - 1975

 

 Le Dernier Grand Expressionniste de Montmartre

 

GEN PAUL un des maîtres de l’expressionisme français, né à Paris le 2 juillet 1895.

Définition de dictionnaire pour la postérité, pour les enfants des écoles et les livres de peinture.

Mais GEN PAUL est avant tout un homme né au 96, rue Lepic, dans une maison que Van Gogh à représentée dans une de ses toiles.

Naître rue Lepic, c’était bon signe ; depuis, GEN PAUL n’a pas changé de quartier. Des souvenirs pleins les yeux, plein la tête et plein sa palette, il est l’histoire vivante. En sortant le soir de la communale rue Lepic, il était déjà fasciné par cet étrange nain élégant, merveilleusement habillé qui avait alors son atelier tout près, rue Tourlaque : Toulouse Lautrec.

Il a connu la bande à Bonnot, La Goulue et les voitures à bras. GEN PAUL, peintre de la butte ? non.
Un peintre né à Montmartre et habitant Montmartre est avant tout un peintre. Le talent et l’art sont universels.
Gen Paul n’a pas passé sa vie à peindre le Sacré Coeur, le Moulin Rouge et la rue Lepic.

GEN PAUL à peint avant tout ce qu’il aimait. Et Gen Paul aime la vie. Peintre aux multiples facettes, aux multiples talents devenu un grand artiste un peu par hasard.

Il perd une jambe à la "grande guerre" en 1915 à l’âge de 20 ans. Discret sur sa vie, il n’aime pas parler de cette pèriode. Et pourtant, c’est sans doute à l’origine de sa carrière de peintre. Il s’est mis à peindre de toute sa force, de toute son âme, de tout le talent qu’il portait en lui et que ce terrible accident a fait exploser.

GEN PAUL ne cherche pas à plaire. Il correspond assez à cette définition d’André Malraux, qui déclare
"La peinture est la représentation suggestive du monde visible ou imaginaire, sur une surface plane au moyen de couleurs." Pour Malraux, un peintre n’est pas d’abord un homme qui aime les figures et les paysages, c’est d’abord un homme qui aime les tableaux.

La peinture de GEN PAUL, c’est un long chemin de sensations. Ce sont des visages amis ou inconnus, souvent pathétiques. Ce sont les rues et les choses, le cirque, les musiciens et les champs de courses.
Il n’y a pas de style
GEN PAUL. Il y a un homme à différentes époques de sa vie qui éclabousse ses toiles de sa joie.

Il vit au jour le jour. "Je ne suis pas encore installé, dit-il, je ne vois que le lendemain, le soir, je me rase et je fais ma toilette pour le cas ou je mourrai dans la nuit. Si je me réveille, je suis content de reprendre la vie au passage."

Insensible au succès et à la célébrité ; il peint pour lui. Il n’a jamais porté une toile à un marchand.
Ce sont eux qui sont venus les chercher.

GEN PAUL le solitaire, avide de vie et de mouvement qui happe au vol des visages ou des instants qu’il jette ensuite nerveusement sur ses toiles de peur de les voir s’échapper. Plume, crayon, pinceau, armes d’une virtuosité technique extraordinaire. La caresse et le fouet dans un même élan.
GEN PAUL, cest la peinture à travers sa vie.

 

© France Art Diffusion - Guy Lauson 1974